Ces hommes et ces femmes qui tissent la paix partout où l’ignorance et la guerre déchirent le tissu humain, jaillissent des hommes et des femmes qui renouent les liens et raccommodent les trous. À l’entrée du XXIe siècle, les déchirures sont paradoxalement beaucoup plus souvent religieuses que cent ans plus tôt. Aussi les nouveaux tisseurs de paix doivent-ils savoir se situer par rapport à l’essentiel et au sacré.

Ce livre raconte l’avènement d’une diplomatie spirituelle méditerranéenne dans laquelle juifs, chrétiens et musulmans, mais aussi hindous, bouddhistes et laïcs de différentes sortes se retrouvent pour partager les musiques du monde, dialoguer, méditer, relire l’histoire, sauvegarder la terre et réinventer la vie ensemble.