La méditation et la pratique de la compassion, de la sollicitude aimante nous permettent de découvrir le lien mutuel universel. Nous savons ainsi que rien ni personne n’est isolé et que notre devoir est d’aimer tous les êtres, à commencer par soi-même. Avec clarté et sincérité, S. Salzberg présente le bouddhisme dans toute sa pureté.