Vétérinaire et fervent défenseur de la nature et des animaux, Yvan Beck nous invite ici à un retour sur soi mais aussi et surtout à une réflexion sur la rupture entre l’économie et le vivant. De page de page se tisse une nouvelle vision du monde.