Pendant près de quarante ans, à Sainte-Anne, au centre George-Eastman et dans diverses institutions de la Ville de Paris, Eve Ricard, orthophoniste atypique s’est occupée d’enfants en difficulté familiale, psychologique ou sociale. L’auteur raconte son travail auprès d’enfants victimes de traumatismes, où l’on apprend combien l’empathie a un pouvoir de guérison.