Le fondateur américain du concept de la justice restaurative explique ici les grandes lignes, inspirées des pratiques coutumières de certaines communautés non occidentales, qui, pour dénouer les conflits, utilisent la parole entre tous les protagonistes.