Un certain nombre de psychologues et de thérapeutes estiment que la fine fleur de la psychologie est l’équivalent de la quête métaphysique. Les partisans de la spiritualité affirment au contraire que celle-ci est d’un tout autre ordre. Faut-il renvoyer définitivement dos à dos les « psy » et les « spi », les uns s’intéressant à l’amélioration du moi alors que les autres visent à l’effacement de celui-ci.