Les sciences - tout particulièrement la physique - sont écartelées entre deux points de vue contradictoires. Pour l’un, les théories scientifiques représentent une réalité objective. Pour l’autre, elles ne sont qu’une hypothèse, une explication qui se tient, mais à laquelle la réalité échappe toujours. Et s’il existait une voie médiane, intellectuellement et intuitive¬ ment plus satisfaisante ? Nombreux sont les scientifiques à se poser la même question, sans grand succès. Pourtant, dit Wallace, la position centriste existe bel et bien. Elle nous vient du bouddhisme, dont les méthodes contemplatives non seulement ne s’opposent pas à la rigueur de la pensée occidentale, mais sont, au contraire, susceptibles de la compléter et de l’enrichir. Voici enfin un livre d’une parfaite rationalité, sans jargon, qui jette un pont véritable entre la science occidentale et la philosophie orientale.