La présence de la femme est capitale dans la civilisation bouddhique du sud et du sud-est de l’Asie, principalement en Birmanie et en Thaïlande, tant dans les textes fondateurs que dans la vie quotidienne. L’un de ses aspects les plus fascinants est certainement le rôle des nonnes et plus généralement, des femmes célibataires. Ce livre développe le point de vue de l’anthropologue et sociologue Steven Collins et contribue ainsi à des éclaircissements passionnants sur l’histoire religieuse du monde contemporain.