Ecrit en pâli au III siècle avant JC et conservé à Ceylan, Le Dhammapada (sanskrit : dharmapada) qui se traduit par les « versets de la loi » est l’un des textes fondamentaux les plus célèbres de la littérature bouddhique.

Traduit et commenté par :

  • Le Centre d’études dharmiques de Gretz