Manuel de réalisation intérieure, Le Lankâ décrit la vacuité de la matière, où il ne voit que des représentations et la vacuité du psychique, lequel peut se ramener à autan d’idées fictives, avant de proposer une méthode contemplative radicale, fondée sur la nature de bouddha en tant que « claire lumière naturelle de l’esprit », dont le chan/zen et le tantrisme sont les applications les plus abouties.

Traduit par Patrick Carré

Editions Fayard (Trésors du Bouddhisme)