« Le soûtra des dix terres » décrit la progression du bodhisattva, pratiquant du Grand Véhicule, en « dix terres » qui sont autant de « niveaux spirituels » que de « champs » où les qualités de la sagesse peuvent s’épanouir. Le lecteur trouvera ici une traduction française originale du « Chapitre des Dix Terres » en six rouleaux. Le 26e titre de la traduction chinoise du Soûtra de l’Ornementation Fleurie réalisée par Shikshananda vers l’an 700 de notre ère.

Traduit et présenté par Patrick Carré