Au XVe siècle le moine Rennyo écrivit des Ofumi, des centaines de lettres pour faire comprendre au plus grand nombre la doctrine du bouddhisme Jodo Shinju. Ce sont ces écrits, étudiés ici par Ôtani Chôjun dans sa thèse de doctorat, qui contribuèrent à implanter durablement cette école bouddhiste au Japon.