Le bouddhisme Zen imprègne la sensibilité et la pensée japonaises. Cette spiritualité concrète, c’est dans les monastères qu’elle est vécue plus intensément. Masumi Shibata , né en 1923, qui a participé à cette vie monacale, nous fait partager l’existence des moines heure par heure tout au long d’une année. Ces « stations spirituelles » nous mènent de la salle d’exercice au réfectoire, du lieu de culte aux « jardins philosophiques ».