Le silence fait tant de bien mais on l’oublie, et dans un monde de plus en plus bruyant, sa valeur est à redécouvrir et à capturer. Sans cesse, si on l’écoute, il nous parle et nous renseigne sur l’état des lieux et des êtres, sur la texture et la qualité des situations rencontrées. Lieu de la conscience profonde, il fonde notre regard et notre écoute.