Dans cet ouvrage, Kohô Chisan Zenji (1879 – 1967) qui fut le supérieur du grand temple Soji-ji, apporte une contribution majeure à la compréhension de la pratique et de la doctrine du bouddhisme zen sôtô.

Traduction de Laurent Strim