Peut-on parvenir au détachement ? La délivrance est-elle possible ?

Depuis une quinzaine d’années, les Occidentaux se sont familiarisés avec le zen, cette forme très ancienne de méditation bouddhiste, qui s’est répandue au VIe siècle en Chine, puis, au VII siècle, au Japon. Le zen, école du bouddhisme Mahayana (du Grand Véhicule), est essentiellement une expérience personnelle fondée sur une pratique de l’assise silencieuse, le zazen, qui vise à prendre conscience de la vacuité universelle et du caractère illusoire du moi en vue d’atteindre la libération.

En retraçant la longue histoire des maîtres zen des origines à nos jours et en citant largement leurs textes (souvent dans des traductions originales), Jacques Brosse nous offre une excellente introduction à l’esprit du zen qui se répand fortement en France où l’on compte déjà plus de cent dojos (lieux où l’on pratique la méditation zen).

Grand prix de l’Académie française en 1987 pour l’ensemble de son œuvre, Jacques Brosse a écrit plus de vingt ouvrages dans les domaines les plus variés : histoire, essai, spiritualité. Moine zen, il enseigne cette discipline depuis plus de vingt ans.