Dans le Japon du Moyen-Age, la croyance en une « Terre Pure » qui serait située à l’Ouest était très populaire. L’invocation du Bouddha Amida au cours de la vie terrestre devait permettre d’y être accueilli après la mort. A travers les cinq sermons célèbres qu’ils traduisent et commentent, Maryse et Masumi Shibata nous montrent comment cette « voie de la croyance » a pu régner sur l’âme du peuple à l’époque Kamakura, et comment elle fut critiquée par les maîtres de l’école du Zen. Controverse entre la foi et la méditation qui garde toute son actualité pour le lecteur occidental d’aujourd’hui.

Traduit par Maryse et Masumi Shibata

Collection Spiritualités vivantes