L’esprit du zen fut introduit au Japon chez un peuple dont la guerre était l’occupation habituelle. Ce fut le génie du Zen de transformer les techniques brutales de la guerre en arts qui ne se souciaient plus seulement de l’efficacité guerrière mais de la recherche de soi-même. Le sabre, l’arc et la flèche, instruments de mort devinrent des supports de méditation.

En termes vifs et imagés, parfois même en s’amusant, Maître Deshimaru répond aux questions de ses disciples, sans jamais leur faire oublier que zen et arts martiaux sont l’apprentissage de la vie et de la mort.

Collection Spiritualités Vivantes