La transcription d’un discours que Maître Dôgen prononça au milieu du XIIIe siècle, non pas dans son monastère, mais dans la résidence d’un seigneur de guerre et devant un auditoire composé de laïcs et de guerriers. Cet extrait de l’œuvre majeure de ce Grand Maître zen est introduit et commenté par Charles Vacher.

Editions Les belles Lettres / Collection Encre Marine